Blog

Lettre à la perfection 

Chère perfection, 

Je suis un électron libre 

Une choqueuse de pensées 

Une épineuse en dehors mais un divan confortable à l’intérieur 

Une rieuse, une dérangeante 

Pourquoi, on se déteste tant toi et moi ?

Pourquoi rejettes-tu mes idées nouvelles 

Sans leur avoir laissé la chance de naître ?

Pourquoi je croise si souvent cette condescendance dans ton regard ? Ou pire cette fausse bienveillance comme si tu faisais ta bonne action de la journée en m’adressant la parole ? 

Je me sens presque en sécurité quand tu me jettes parce que l’amour aime les pauvres, les derniers. Je suis donc bien décidé à rester assise tous le jours au dernier rang de ta philosophie cartésienne. 

Pourquoi veux-tu que je sois parfaite ?

Tu me réduis à devoir jouer un jeu pour ne pas perdre la face devant ton monde 

Alors je préfère ne pas en avoir du tout

Etre invisible ou même impolie en mettant le plus de distance possible entre nous 

Parce que je n’ai pas assez de force ni d’amour en moi pour te répondre avec sagesse. 

Moi, je suis en manque d’amour depuis que je suis née

En manque d’un tout qui veut dire quelque chose 

Les gens appelle ça une famille 

Je suis en quête de cette place qu’on ne m’a pas laissé et que je n’arrive toujours pas a prendre aujourd’hui 

L’art c’est mon hôpital

La réponse à mes imperfections 

Les grands espaces de l’âme qui ressemble à mon pays 

Laisse moi m’approcher de toi 

Laisse moi être un enfant sauvage, un esprit d’audace 

Laisse moi être insoumise à ta dictée, à tes soldats qui s’entre-tuent pour avoir 100 pour-cent 

À ton examen de la vertu 

Laisse moi me risquer dans notre rencontre houleuse et désordonnée 

Laisser moi crier et me contredire 

Parce que c’est dans ce chaos que je me sens vivante, que je te rencontre vraiment mais peut être que tu ressembles pas à ce que tu penses ? 

Laisse moi donc mes fautes d’humeurs 

C’est ma plus grande qualité. 

Je n’aime pas te détester 

Et je déteste t’aimer 

Alors on fait quoi toutes les deux  ?